L’ASSF soutien le mouvement unitaire des surveillants pénitentiaires

Suite à l’agression de plusieurs surveillants de prison par des détenus radicalisés ultra-violents, les agents pénitentiaires ont entamé un mouvement social avec blocage de prisons. Ce mouvement est unitaire, puisque les principaux syndicats de la pénitentiaire comme le SNP-FO, l’UFAP/UNSA et la CGT ont appelé à des actions communes.

Les personnels de l’administration pénitentiaire ont 5 principales raisons de se mobiliser :

1/ Le manque de sécurité des surveillants et l’agressivité des détenus,

2/ La surpopulation carcérale,

3/ L’insalubrité et le taux de suicides élevés dans les prisons,

4/ Le manque de personnel,

5/ Un « plan pénitentiaire global » annoncé par le gouvernement Macron bien en-dessous des moyens nécessaires pour l’administration pénitentiaire.

L’Association des Syndicalistes et Salariés de France, constituée de syndicalistes patriotes, soutient les justes revendications des personnels pénitentiaires pour l’obtention de moyens et de places de prison supplémentaires, grâce à la construction dès maintenant de nouvelles prisons dignes et ultra-sécurisées.

Il n’est pas inutile de rappeler que les fonctionnaires de la Pénitentiaire n’ont pas le droit de grève. Ceux qui aujourd’hui se battent le font donc pendant leur temps de repos, ce qui en dit long sur leur exaspération et leurs motivations.

Dominique Bourse-Provence, Président de l’ASSF, conseiller prudhommal de Paris, exclu de la CFDT, Conseiller régional Île-de-France

Laurent Bras, Secrétaire général de l’ASSF, syndicaliste, référent Les Patriotes 41

Laisser un commentaire