La Poste des Favignolles : réduction d’ouverture et après … fermeture ?

 

Après la fermeture de la Poste de Blois Les Cornillettes (voir blog du FN41 du  26-01-2017), c’est maintenant le bureau de Poste de Romorantin Les Favignolles qui réduit ses horaires, premier pas vers une fermeture à cours terme (voir Nouvelle République du 28-01-2017).

Ainsi c’est encore un quartier entier, fortement populaire, qui sera demain abandonné, accentuant ainsi ce sentiment toujours plus vrai d’une France oubliée par la classe politique.

Le cercle Front syndical s’oppose avec la plus grande fermeté à ces réductions d’horaires et soutient les actions syndicales et les mouvements des habitants.

Cependant il ne faut pas oublier que pour remplir la feuille de route imposée par l’Union Européenne (votée par la Gauche et la Droite comme un seul homme), La Poste, dans sa folle logique de rentabilité financière absolue, se détourne de plus en plus de ses missions de Services Publics et d’aménagement du territoire, activités premières de l’entreprise postale qui n’aurait jamais du devenir une Société Anonyme.

Avec Marine Le Pen élue Présidente de la République, La Poste reviendra dans le giron de l’Etat et sera sanctuarisé contre toute tentative de libéralisation de ses activité première de Service Public.

Laurent Bras, Secrétaire Général du cercle Front syndical

SOCIAL : Le cercle Front syndical soutient le mouvement pour la poste des Favignolles (Nouvelle République du 30-01-2017) :

Face à ces prises de position, le FN a répondu par l’intermédiaire de son « cercle Front syndical », représenté en Loir-et-Cher par Laurent Bras. « Marine Le Pen a toujours défendu les services publics à la française et l’avenir et l’indépendance énergétique de la France, deux fondements de nos libertés souveraines si durement malmenées par l’Union européenne », mentionne le texte adressé à notre réaction. Ceux qui se définissent comme des « syndicalistes patriotes » et affirment que « les adhérents et les sympathisants de la CGT votent de plus en plus massivement pour le Front national » contestent que les centrales syndicales puissent « ostraciser systématiquement le Front national, ses militants, ses candidats et encore moins donner des consignes de vote pour les élections à venir. »

 

Laisser un commentaire